Home

Pour la deuxième année, la foire « Bienvenue Design » prend ses quartiers à la Louisiane, au 60 rue de Seine dans l’hôtel mythique du quartier de Saint-Germain-des-Prés, pendant la Paris Design Week, du 8 au 11 septembre.
Stars du design et jeunes talents, mobilier du XXe siècle et création contemporaine investissent chambres, couloir et autres parties communes de cet hôtel bohème, refuge d’hôtes aussi célèbres que Simone de Beauvoir, Miles Davis et Juliette Greco, Quentin Tarantino, Etienne Daho ou Jim Morrison et bien d’autres.
Designers, collectifs, galeristes et éditeurs exigeants sont sélectionnés par les curateurs Jean-François Declercq et Marie Godfrain avec l’envie de Xavier Blanchot, propriétaire de la Louisiane, d’inscrire ce quartier historique dans le monde de la création contemporaine et lui permettre de redevenir une place forte de la culture parisienne.
Fondé en 2018, Bienvenue Art Fair est un salon indépendant qui vise à mettre en relation les galeries, les professionnels et les industries de l’art avec les collectionneurs, comme les amateurs. Dans un esprit de décloisonnement, Bienvenue Art déploie ses actions dans les domaines de l’art contemporain et du design art.

Demande d’information : info@bienvenue.art

Un mot sur l’Hôtel La Louisiane…
Souvent comparé au Chelsea Hotel de NY par ses résidents et ses fidèles voyageurs, La Louisiane, indépendante depuis 1823, est au centre exact de Saint-Germain-des-Prés, dont elle préserve une part de la mémoire. Les murs chargés de l’histoire des arts et de la littérature s’épaississent au fil des années qui passent et ce, depuis le séjour de Verlaine et Rimbaud. En 1943 s’y installèrent Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir qui en firent le QG des Existentialistes.
Nombreux sont les écrivains, les peintres, les plasticiens, les musiciens, les cinéastes et les photographes qui vécurent à La Louisiane. De tous temps, l’hôtel propose des séjours de toutes les libertés artistiques, festives et amicales. Parmi eux, Juliette Gréco, Miles Davis, Nan Goldin, Lucien Freud, les Pink-Floyd, Quentin Tarantino… Etienne Daho lui a consacré dans son album BLITZ une chanson « Hôtel des Infidèles ».
L’hôtel a une relation particulière avec le design : Picasso y encouragea le jeune César, Dali venait y rejoindre avec Amanda Lear, Giacometti et Takis y offraient des œuvres à Albert Cossery pour qu’il paye sa chambre, Michel Leiris y réfléchissait sur l’art, Keith Haring dessinait sur les serviettes, Cy Twombly s’y disait mieux qu’au Ritz, Nam June Paik aimait ne pas y trouver de télévision, et tant d’autres qui à chaque décennie viennent s’ajouter à sa légende !